velo

Une ville sûre et apaisée

Vivre et circuler en toute sécurité sont des conditions indispensables du vivre-ensemble. Garantir cette liberté publique essentielle est un travail de tous les instants qui impose un volontarisme et une coordination forte entre les différents acteurs.

De nouveaux moyens pour la sécurisation de l’espace public et des copropriétés

  • Assurer le déploiement d’une unité de gardes urbains, prévenant et sanctionnant les incivilités en matière de dépôts sauvages et de stationnement anarchique.
  • Conduire un nouveau programme de travaux de sécurisation de l’espace public, fluidifiant les interventions de la police nationale (désenclavement, éclairage public…).
  • Engager une nouvelle phase de déploiement du réseau de vidéo-protection de l’espace public sur les sites prioritaires identifiés en lien avec la police nationale et en s’appuyant sur le centre de supervision urbaine tout en instaurant un comité d’éthique et de suivi.
  • Développer des aménagements et des marquages au sol innovants pour limiter la vitesse et les risques d’accidents sur la voie publique, et sécuriser les circulations piétonnes et à vélo.
  • Accompagner financièrement les copropriétés dans leurs travaux de sécurisation de l’habitat (accès halls d’immeubles, accès aux parkings, éclairage…).

Articuler la lutte contre la délinquance, la prévention et l’éducation à la citoyenneté

  • Asseoir une nouvelle stratégie de sécurité et de prévention de la délinquance à l’échelle communale avec l’ensemble des acteurs et partenaires.
  • Renforcer nos actions sur le terrain en matière de sécurité en favorisant la synergie des interventions menées entre la police nationale et les services de la ville.
  • Poursuivre les actions de prévention et de médiation en matière de tranquillité et de sûreté publiques en lien avec les clubs de prévention, les associations et les bailleurs sociaux.
  • Porter une vigilance particulière à la lutte contre les violences conjugales en apportant aux victimes un soutien à leur hébergement d’urgence et à leur relogement.
  • Agir en faveur de la lutte contre les addictions, et plus précisément la toxicomanie en lien avec l’association « Drogues et Société ».
  • Développer des dispositifs de soutien à l’exercice de la fonction parentale pour les parents de jeunes exposés à la délinquance ou engagés dans un parcours délinquant.