ville-sure

Une ville sûre

À Créteil, la tranquillité et la sûreté publiques sont l’affaire de tous et de chacun : celle des acteurs publics, au premier chef l’Etat, mais aussi celle des citoyens. Depuis 2018, Créteil a été une des premières villes d’expérimentation de la police de sécurité au quotidien, nouveau dispositif de la police nationale, qui prévoit une présence accrue sur le terrain des forces de police avec notamment la création au commissariat de Créteil d’une brigade territoriale de contact composée de 20 agents de police.

La commune s’est également mobilisée fortement par l’intermédiaire de son service de la prévention et de la sécurité composé de 185 agents. Une unité spéciale complémentaire de 12 gardes urbains a été créée en 2019 pour lutter contre les incivilités du quotidien sur l’espace public, notamment en matière de stationnement anarchique et de dépôts sauvages. Le réseau de vidéo protection de l’espace public, qui compte désormais 28 caméras, a été étendu et peut s’appuyer sur un centre de supervision urbaine modernisé et connecté au commissariat de police de Créteil. Un programme de travaux à hauteur de près de 1 million d’euros a été arrêté en lien étroit avec la police nationale afin de favoriser sécurisation et ouverture de l’espace public et faciliter les interventions de police, complémentaires aux travaux d’embellissement et d’éclairage des voiries.

Depuis longtemps, la municipalité travaille sur les causes profondes de l’insécurité avec la mise en place d’une politique de la ville et de prévention de la délinquance impliquant services municipaux, acteurs associatifs et équipements socioculturels. Au total, pour faire de Créteil une ville sûre, la commune consacre chaque année près de 8 millions d’euros qui viennent compléter les dispositifs et moyens déjà importants de la police nationale.